Les premiers raisins

1780 : Familles Serny-Malacamp et Foussat

Les familles Serny-Malacamp et Foussat se succèdent sur les quelques vignes qui leur appartiennent, environ 4 hectares en Malepère. Pendant plusieurs années, ils travaillent aussi les terres des autres propriétaires de la région. Cultivant et forgeant une expérience qui sera transmise aux générations futures.

L'histoire commence ainsi...

La famille résiste.

Raymond (1898-1923)
Malgré les variations du prix du vin et les difficultés dues à l'implantation de la cave familiale dans la première circulade d'Arzens, les 5 hectares sont cultivés, récoltés et vinifiés chaque année.

La guerre, la survie.

Rose & Paul (1923-1952)
La seconde guerre mondiale fait rage. Paul est déporté en Bavière. Rose mène l'exploitation de "main de maître". Elle effectue les labours avec le cheval, traite les maladies avec la machine à dos, entretient les ceps et organise les vendanges aidée par des gens du village. Une fois rentrée à la maison, l'éducation des deux enfants Gérard (9 ans), et Andrée (6 ans) n'est pas en reste. Quand Paul revient de la guerre (1945), Gérard à 15 ans.

La famille s'investit dans la mise en commun des moyens de commercialisation pour adhérer et participer à la création de la coopérative du village. D'autre part, l'exploitation s'agrandit avec "le Tinel" pech Jean Laffon, "La Nauze", "Espinouze", "Roumengous".

Quatrième génération.

Gérard (1952-1991)
Gérard Foussat dit "Gégé" est un homme de convictions, généreux dans la vie comme dans le travail. Son implication dans le développement de la viticulture de l'ouest audois n'est plus à démontrer.

Ses modèles, puisés au contact d'hommes de terrain comme le regretté Camille Vilotte responsable du domaine «expérimental de Cazes», lui ont permis d'être l'un des pionniers dans l'implantation des cépages océaniques dès 1974: l'ère des premiers merlot sur la Malepère.

En dix ans, Gérard Foussat a ré-encépagé toute l'exploitation. Déjà il avait compris que la viticulture productiviste était bel et bien finie. Il fallait produire des vins de terroir et de grande qualité. L'accession du Malepère en AOC fut pour lui une consécration, une juste récompense d'une vie de labeur et d'innovations.

Aujourd'hui encore à plus de 80 printemps, il est intransigeant sur le respect de l'environnement, de la qualité du vignoble, assure et perpétue l'histoire de notre famille. Sa fierté est de voir des clients de tous horizons heureux de déguster les produits du domaine Rose & Paul.

La Cinquième Génération

Gilles (1991 à aujourd'hui)
L'exploitation évolue encore

LE DOMAINE
  • Rose & Paul
  • Vins en Malepère
  • Chemin de la Malepère
  • 11290 ARZENS
  • Tel. : 04.68.76.33.96
  • domaine@rose-paul.fr
1780 : Familles Serny-Malacamp et Foussat
Tous droits réservés (c) 2017 Rose & Paul   -   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé

Sud de France